Test Blu-ray 4K : Wonder Woman

Mis à jour : sept. 26


Synopsis :

Avant d’être Wonder Woman, Diana était princesse des Amazones. Lorsqu’un piloteéchoué sur son île lui parle du conflit mondial qui fait rage àl’extérieur, elle quitte son île pour s’allier aux hommes et tenter de mettre fin à la guerre. Elle découvrira alors toute l’étendu de ses pouvoirs…





Édition : Blu-ray 4K + Blu-ray

Réalisateur : Patty Jenkins

Éditeur : Warner

Genre : Action, Super-Héros

Année : 2017

Durée : 2H20

Langue :

- Anglais Dolby Atmos-TrueHD/Dolby True HD 7.1

- Français Dolby Atmos-TrueHD/Dolby True HD 7.1

Format :

HDR 10

2.35 :1

16/9

2160p HEVC







Note artistique : 8.5// Qualité vidéo : 8// Qualité audio : 8.5



ŒUVRE


Après son apparition dans Batman v Superman: L'Aube de la justice en 2016, la Warner a décidé de mettre en valeur la super-héroïne Wonder Woman dans son propre film... et donc son histoire, qui se déroule pendant la Première Guerre mondiale. Le récit est bon, voire très bon, ainsi que le jeu des fabuleux acteurs.



IMAGE

Wonder Woman a été tourné avec des caméras numériques comme la caméra Arri Alexa 65 notamment, ainsi qu’en argentique 35mm c’est pour cela que l’image possède un grain non négligeable à l’écran. Mais le fait de le tourner en argentique (certaine scènes) pour donner un aspect granuleux à la photographie a été voulu et bien travaillé. Donc ne vous inquiétez pas, ce n’est pas votre lecteur et/ou votre diffuseur qui déraille(nt). Cela rappelle d’ailleurs l’époque dans laquelle est tournée l’histoire de Wonder Woman, c’est-à-dire celle de la Première Guerre mondiale. 

Malgré le fait d’un tournage 35mm, le DI est en 2K, dû entre autres aux VFX du film. Pour ma part, je n’ai pas trouvé que la définition allait plus loin que sur le Blu-ray classique. En effet, je n’ai pas vu de gain de ce côté-là. 

En revanche, l’apport vient avec le HDR10, pas de Dolby Vision ou de HDR10+. On gagne une image avec une colorimétrie plus profonde et plus proche du réel, ainsi qu’un gain de luminosité entre les zones sombres et claires, d’où l’utilité du HDR en soi.



AUDIO Gros point positif de ce 4K Ultra HD, la VO et la VF sont en Dolby Atmos toutes les deux. Merci infiniment à l’éditeur Warner de ne pas nous délaisser en nous proposant des films avec une bonne VF. 

Le Dolby Atmos, à défaut de nous proposer des effets de hauteur à proprement parler, rien de significatif en tout cas, apporte plutôt une immersion globale... autrement dit, une sensation de bulle auditive.


Pour le reste, les effets surround sont bien retranscrits sur les différents canaux à l’arrière et les voix sont très claires sur l’enceinte centrale. Au passage, il est inutile de pousser à pleine puissance l’ampli pour entendre quelque chose.



CONCLUSION Cette édition 4K n’est pas la perfection. Cependant, si vous éprouvez l’envie d’avoir toujours la qualité au-dessus, les quelques détails supplémentaires comme le HDR pour les couleurs et la lumière, et le fameux Dolby Atmos, sont un vrai plus. En attendant la suite de Wonder Woman qui approche à grand pas, faites-moi savoir ce que vous en avez pensé.













 

Formulaire d'abonnement

  • Twitter
  • Instagram

©2020 par Mon site. Créé avec Wix.com