Test Blu-ray 4K : Retour vers le futur Trilogie

Mis à jour : il y a 2 jours

Synopsis


Redécouvrez l’aventure à travers le temps la plus marquante de sa génération comme vous ne l’avez jamais vue auparavant avec cette toute nouvelle édition.

Rejoignez Marty McFly, Doc Brown et la DeLorean qui leur a permis de voyager dans le passé, le présent et le futur, déclenchant une réaction en chaîne d’événements qui menace de briser le continuum Espace-Temps !



Édition : Blu-ray 4K + Blu-ray

Réalisateur : Robert Zemeckis

Éditeur : Universal

Genre : SF/Aventure


Année : 1985

Réédition : 2020


Langue :

- Anglais Dolby Atmos

- Français DTS Digital Surround 5.1


Format :

HDR 10

HDR 10+

Dolby Vision

1.85:1

16/9

2160p HEVC


Durée :

- 1H56

- 1H48

- 1H58



⬇️Lien direct de la trilogie UBD sur Fnac : ⬇️



Note artistique : 10 // Qualité vidéo : 8 // Qualité audio : 9


ŒUVRE Trustant en 1985 l’affiche durant plusieurs semaines, Retour vers le futur a marqué le box-office mais aussi toute l’industrie cinématographique hollywoodienne ! Qui l’aurait cru ?.. Surtout que le projet a eu du mal à se concrétiser !? En effet, lorsque Robert Zemeckis a eu l’idée d’un film basé sur les voyages temporels, personne, y compris les producteurs visités, n’y ont cru… si ce n’est son ami et très grand réalisateur Steven Spielberg qui a tout de suite eu confiance dans ce projet. 35 ans plus tard, Retour vers le futur continue d’ameuter les foules… toutes générations confondues ! Et c’est en 4K Ultra HD que la saga signe aujourd’hui (en 2020 donc) sont grand retour avec une édition (trois en fait) entièrement remasterisée. De mon côté, j’ai opté pour le coffret Circuits temporels et ses goodies.




IMAGE N’ayant pas visionné la trilogie depuis longtemps, j’avais hâte de la redécouvrir au travers de ce nouveau master tiré de la pellicule d’origine. Principalement captés à l’aide de caméras Panavision en argentique, les films s’offrent un tout nouveau scan 4K. Et comme je l’avais espéré, la trilogie fait véritablement peau neuve. Du coup, comment ne pas être subjugué par cette cure de rajeunissement ? Plus définie sans perdre la texture ciné de la photographie, une bonne nouvelle due à l’usage parcimonieux de DNR permettant d’afficher un grain équilibré dans l’ensemble, seules quelques scènes du premier volet (cf. les VFX mettant en scène la Dolorean) peuvent paraître vieillissantes. Profitant de l’apport significatif du HDR (pas de jaloux avec le triple encodage HDR10, HDR10+ et Dolby Vision), l’image nous sert des scènes nocturnes impressionnantes (notamment celles avec la Dolorean où l’intensité des couleurs des flammes et la beauté des contrastes sont saisissantes). Les couleurs respectent l’aspect du film d’origine tout en étant mieux calibrées, et les noirs sont plus profonds. Dans le troisième volet, vous allez par exemple redécouvrir la petite ville de Hill Valley… Bien plus lumineuse, elle se visite avec des détails qui ressortent comme jamais.

(4 Photos du coffret)


(Présentation des Goodies - 5 photos)


SON

Nouvelle édition oblige, la VO s’écoute dans un mix Atmos inédit. Malheureusement, la VF (et ses voix de doubleurs mythiques) reste inchangée avec une proposition DTS 5.1. Comme vous devez sans doute la connaître depuis toutes ces années, je vais plutôt m’attarder sur la piste sonore Dolby Atmos que je ne peux que conseiller aux détenteurs de l’équipement. En fait, on redécouvre les films à grande ampleur. Il s’agit d’une bande-son de folie qui joue beaucoup des effets de hauteur (la foudre qui vient frapper l’horloge, les voitures volantes, etc.) avec une belle dynamique, de sorte que l’immersion est un plaisir de tous les instants.

CONCLUSION Sûrement est-ce le fan qui parle, mais j’ai réellement redécouvert cette trilogie… grâce notamment à la toute neuve piste Dolby Atmos, ainsi qu’au gap de l’image. Je ne peux citer au passage les bonus qui sont trop nombreux. D’ailleurs, petite surprise si vous restez jusqu’au bout du générique de fin, les bonus sont diffusés automatiquement pour le plus grand bonheur des fans. Pas besoin de revenir au menu principal ou de toucher à quoi que se soit, la séance se prolongera d’elle-même. Pour les plus hésitants, je peux vous garantir une chose : L’écart est bien réel et saura vous faire oublier l’ancienne édition Blu-ray. Sur ce, bon Retour vers le futur Nom de Zeus !


Mon matériel :

https://www.blu-ratech.fr/post/quel-matériel-je-possède-pour-tester-les-4k-ultra-hd


D’autres Tests vous attendent ici :

https://www.blu-ratech.fr



 

Formulaire d'abonnement

  • Twitter
  • Instagram

©2020 par Mon site. Créé avec Wix.com