Test Blu-ray 4K : Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn

Mis à jour : sept. 26



Synopsis :

Vous connaissez l’histoire du flic, de l’oiseau chanteur, de la cinglée et de la princesse mafieuse? Cette histoire déjantée est racontée par Harley Quinn en personne, d’une manière dont elle seule a le secret. Lorsque Roman Sionis (Black Mask), l’ennemi le plus abominable – et le plus narcissique, - de Gotham et son fidèle acolyte Zsaszenlèvent la jeune Cass, la ville est passée au peigne fin pour retrouver la trace de l’adolescente. Les parcours des Birds of Prey se télescopent et ce quatuor improbable n’a d’autre choix que faire équipe pour éliminer Roman…





Édition : Blu-ray 4K + Blu-ray

Réalisateur : Cathy Yan

Éditeur : Warner

Genre : Action, Aventure

Année : 2020

Durée : 1H48

Langue :

- Anglais Dolby Atmos-TrueHD/Dolby Digital 5.1

- Français Dolby Atmos-TrueHD/Dolby Digital 5.1

Format :

HDR 10

HDR 10+

Dolby Vision

2.39 :1

16/9

2160p HEVC


Bonus :

  • Vue en mode Harley Quinn

  • Birds of Prey : qui se ressemble s’assemble

  • Romanesque

  • L’amour à roulettes

  • Crasse et Crime

  • La Santé mentale c’est has been

  • Les Geeks sauvages

  • Bêtisier



Note artistique : 8.5 // Qualité vidéo : 10 // Qualité audio : 9.5



ŒUVRE


Après l’apparition d’Harley Quinn dans le fameux film Suicide Squad, le personnage tenu par Margot Robbie revient en force avec Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn, un film centré... sur elle !


L’histoire et la façon de la raconter est complètement déjantée, tout comme Harley Quinn d’ailleurs. Est-ce que cela est une mauvaise chose ? Je dirais que non puisque ça apporte une tout autre dimension au film en lui permettant de se distinguer des autres productions mettant en scène des (super-)vilains.



IMAGE

Birds of Prey a été capté avec des caméras Arri. Le Digital Intermédiaire est en 4K avec très peu de CGI. Cathy Yan, la réalisatrice, nous propose donc un véritable Master 4K. Tout au long du film et surtout lors des gros plans sur les visages des acteurs, ce Master 4K est visuellement très détaillé. Regardez la scène au poste de Police où l'explosion de confettis est tellement détaillée (c'est impressionnant) qu'il est possible de les compter ! Et « lissée » puisque numérique, l'image n'a pas de grain. S’appuyant sur plusieurs formats HDR avec non pas 2 mais 3 propositions distinctes, Birds of Prey peut être visionné en HDR10 basique, HDR10+ et Dolby Vision. Et c'est une bonne chose puisque la gamme dynamique élevée apporte beaucoup sur ce film, notamment lors des séquences nocturnes et pour les couleurs festives. D'ailleurs, la colorimétrie est un vrai feu d’artifice... même en HDR10.


SON


Bonne nouvelle les amis, la VF est à la hauteur de la VO avec un magnifique mixage en Dolby Atmos pourvu d'une très bonne dynamique et de bons effets surround. L’immersion est totale avec quelques effets en hauteur et une BO qui déchire. En revanche, on aura tendance à augmenter un peu plus le volume qu'à l'accoutumée, et pour ma part, d’un cran le canal central pour les voix. Mais rassurez-vous, rien d’alarmant en soi.


CONCLUSION


Depuis quelques temps déjà, la Warner coche toutes les cases en dégainant d'excellents 4K Ultra HD et de beaux steelbook. Dans le cas présent nous avons un véritable master 4K, une bande-son Dolby Atmos immersive en VO comme en VF et une très belle édition. La Warner a tout compris... en espérant que ça dure dans le temps. Et en parlant du film en lui-même, la recette du complètement déjanté Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn tient en 2 ingrédients : un casting 100% féminin et une BO qui déchire.













 

Formulaire d'abonnement

  • Twitter
  • Instagram

©2020 par Mon site. Créé avec Wix.com